jeudi 24 octobre 2013

XYZ poker : présentation du projet part I

Salut à tous,

Désolé d'avoir un peu disparu de la circulation j'ai été pas mal occupé ces derniers temps. Du coup je n'ai pas fait de vidéo pour PA, pas non plus posté ici ou sur la chaine youtube. C'est juste que j'ai été très occupé par un projet qui me tient à coeur. Alors autant faire un petit billet pour le présenter. Faites sonnez les trompettes... voici XYZPOKER !!!

Alors non je ne vais pas me lancer dans la création d'une nouvelle poker room. Je n'ai pas les compétences, le temps et l'argent pour cela et surtout je déteste perdre de l'argent. Du coup bon... Non le but de XYZpoker c'est de publier des softs de poker dans le domaine de l'analyse mathématique pour PC et smartphones. Voilà c'est dit.

Comme toujours c'est un projet qui est né d'une rencontre avec un autre joueur de poker ayant fait une école d'informatique. J'avais l'idée depuis pas mal de temps mais pas la motivation nécessaire pour me lancer seul dans un tel projet. Je lui en ai parlé, cela lui a plus. Il devrait normalement me rejoindre pour bosser sur le projet dans quelques jours. En tout cas j'espère très fort parce que sans lui cela promet d’être chaud.

Aujourd'hui je vais commencer par vous faire un billet de présentation des différents projets sur lesquels on bosse. Si cela vous intéresse je vous ferai un billet sur mon analyse du marché et pourquoi je considère ce projet comme étant relativement porteur. Bon faudra en faire la demande dans les commentaires pour me motiver ;).

samedi 22 juin 2013

Bankroll management pour SNG à 3 joueurs et Double shoot-out

Bon comme j'ai décidé de tester un peu plus les sng 3 joueurs de winamax, il me faut des règles de BRM. Le truc c'est que je n'ai pas vraiment d'idée très précise de ce à quoi elles devraient ressembler. Du coup je me suis dit que j'allais utiliser le critère de kelly pour me construire mes propres règles de BRM, comme je l'avais fait auparavant pour les husng en hyper turbo. Au passage je me suis dit que j'allais en profiter pour faire la même chose pour les double shoot out, je n'en joue pas mais cela pourra toujours servir à quelques uns d'entre vous. Et comme il faut comparer ce qui est comparable je vais aussi le faire pour les SNG HU turbos qui ont un rake proche. C'est pratique parce que dans tous les cas il n'y a qu'un seul gagnant et donc on peut utiliser Kelly.

Bon le seul vrai problème c'est que je n'ai aucune idée du ROI ou de mon taux d'ITM. Faut bien faire des suppositions dans la vie. On va prendre comme hypothèse qu'on a 5% de ROI en sng hu turbo, 6% en sng 3 max hyper turbo, 7% en double shoot-out.

jeudi 13 juin 2013

Déglingos sur 4 tables : échec total.

A priori il y a très peu de bons regs sur winamax en dessous de la 50 pour une bonne et simple raison qu'il n'est pas si difficile que ça de monter en limite en husng. Du coup contrairement à ce qu'on peut constater en cash game, les bons montent et ceux qui restent en 30- sont soit entrain de constituer leur bankroll, soit ont des leaks fondamentaux et facilement exploitable dans leur jeu. Dans tous les cas ils sont peu nombreux et on trouve à ces limites énormément de fishs. 

Du coup cela fait un certain temps que je me disais qu'il pouvait être plus rentable de jouer 4 tables en faisant un mixte de 20 et de 30 plutôt que de jouer 1-2 tables en 50. D'autant plus que vu le trafic et le ratio regs/fishs en 30- et en 50 c'était sans doute plus facile de trouver suffisamment d'action pour entretenir 4 tables en 30- que d'attendre son tour dans la file des regs de 50 pour avoir le droit de s'assoir. La principale question était bien entendu de savoir si oui ou non j'étais capable de jouer 4 tables sans que cela ne se traduise par un effondrement de mon ROI.

Enfin en terme de rakeback comme de gain horaire cela me semblait assez profitable. En fait quand on joue en husng les deux seules questions qui se posent sont les suivantes : la quantité d'argent joué par heure et le ROI. Bref je me posais pas mal de question et j'ai donc tenté l'expérience : j'ai joué jusqu'à 4 tables pendant un peu moins de 2h...

mardi 4 juin 2013

Winamax poker histoire et raisons d'un succès

Winamax logoBon en préambule j'aimerais dire que pour la première fois de ma vie de blogger je suis payé pour rédiger un billet. C'est ce qu'on appelle un publi rédactionnel. J'ai déjà eu pas mal de demandes de ce style et j'ai, jusqu'à maintenant, toujours refusé. Mais dans ce cas la demande avait le mérite de ne pas me poser de problème éthique : la seule chose à laquelle je me suis engagé c'est d'écrire un billet de 1000 caractères minimum donnant un bonne opinion de Winamax. Ca tombe bien j'ai rien de négatif à dire à leur sujet. Et puis pour une fois ça va me permettre de faire un écrit positif sur quelque chose. Ça me changera. 

Winamax Poker c'est une histoire un poil étonnante : le marché français est grosso modo le seul au monde où Pokerstars n'est pas numéro 1. Joli petit exploit de la part de notre champion national d'avoir su tenir tête à l'ogre du poker mondial. D'autant plus que cça n'est pas dû au fait que historiquement Winamax était le premier et qu'il résiste tant bien que mal à l'envahisseur. Non, au lancement du .fr winamax était n°2 derrière Pokerstars. 1 an et demi plus tard (en janvier 2012) il prenait la place de n°1 suite à l'ouverture des tables de micro limite et à la modification du programme de fidélité de pokerstars (entrainant une grogne des joueurs puis une perte de clientèle). Depuis il n'a pas lâché cette place de numéro 1 national.

Cette succes story à la française est d'autant plus étonnante que c'était loin d'être gagné d'avance : à l'ouverture du marché français les prétendants étaient nombreux et peu d'analystes financiers auraient pariés sur Winamax. Jugez plutôt : il y avait des géants du poker mondial (PS, FTP, Party) des opérateurs historiques français des jeux d'argent (FDJ, PMU, Partouche, Barrière), des grands groupes média (TF1, M6, C+), le tout jouant copieusement au grand jeu des alliances. En face Winamax, petite start-up ayant fait une levée des fonds d'un peu plus de 10M€ pour développer son propre logiciel. Seul avantage visible : une bonne image et une base de joueurs français conséquente développée sur le réseau Ongame à l'époque du .com. Énorme avantage peu évident au premier abord : une équipe soudée, de gens comprenant ce qu'est un joueur de poker (souvent parce qu'anciens joueurs) avec plein d'idées et de l'énergie à revendre.

samedi 11 mai 2013

Fiscalité des joueurs de poker : le problème de l'assiette.

Préambule : Parce qu'il faut bien rappeler quelque part que les gains liés aux jeux de hasard sont non imposables.

Je reste complétement persuadé que les joueurs de poker n'ont pas à payer l'Impôt sur le Revenu (IR) : si les jeux de hasard ne sont pas imposables alors le poker en tant que jeu de hasard ne l'est pas. C'est en particulier vrai pour un fish qui gagne un tournoi de poker en mode "one time". Cela le reste pour un joueur régulier, le Conseil d'Etat ayant déjà tranché à plusieurs reprises à ce sujet dans le cas des turfistes, en précisant que ni la fréquence des paris, ni la régularité des gains, ni l'absence d'autre forme de revenu ne permettent de remettre en cause le caractère non imposable des gains liés au jeux de hasard. Précisons que je ne cherche pas à dire s'il est juste ou non de taxer les joueurs de poker d'un point de vu sociétal. La question est : "est-ce que dans le cadre du droit fiscal actuel les gains au poker sont imposables ?". La réponse est non. Si cela n'est pas juste nos législateurs ont le pouvoir de changer la loi. Faire autrement (par un changement de jurisprudence comme tente le de faire actuellement le fisc) revient à remettre en cause plusieurs principes fondateurs de toute démocratie, et en particulier de la notre, tels qu'ils sont institués par notre Constitution : 1) le principe du consentement du peuple à l'impôt (en gros, toute nouvelle imposition ne peut résulter que d'une loi votée par le Parlement, et non du pouvoir réglementaire - encore moins de la décision unilatérale et non juridiquement sanctionnée d'une administration); 2) les mêmes situations doivent être traitées pareillement, et il est inadmissible que pour une question de mode ou de l'arbitraire de l'administration fiscale, les joueurs de poker soient traités différemment des autres joueurs réguliers type parieurs sportifs; 3) le caractère prévisible de la loi, et non rétroactif des changements de législation / jurisprudence; points qui sont autrement plus graves en terme de débat de société que de savoir si les joueurs de poker devraient ou ne devraient pas payer d'impôts. Mais bon tout le monde s'en fout donc on ne va pas revenir là dessus dans ce billet.

Nous sommes donc dans une situation où il est plus prudent à titre personnel de déclarer ses gains : depuis l'arrêt Petit l'administration fiscale considère que les gains du poker sont imposables, autant éviter de se prendre un contrôle fiscal. Déclarer ses gains, payer l'IR et ensuite contester si l'on juge cela nécessaire est la bonne façon d'agir. Mais une fois que l'on en est arrivé à cette conclusion une question se pose : "Ok je veux bien déclarer mes gains, mais qu'est-ce qui constitue un gain au poker d'un point de vu fiscal ?" ou en termes plus juridiques "Quelle est l'assiette d'imposition ?" On pourrait croire que la réponse a cette question est simple, il n'est en rien. L'IR n'est pas fait pour taxer des gains en capital tels que ceux du poker et c'est criant lorsqu'on se pose la question de savoir ce que l'on doit déclarer. En outre comme le changement de doctrine fiscale concernant le poker est récent, on a peu de recul sur ce que devraient être les bonnes pratiques.

Bref on est dans le flou le plus complet et en cette période de remise des déclarations de revenus je me suis dit que j'allais faire un petit billet sur la question... Surtout qu'il faut bien comprendre une chose : lorsqu'on choisit une méthode de calcul de ses gains c'est un peu pour la vie. Toutes ont leurs défauts dans le cas du poker, et on ne peut pas en changer.  Le but de ce billet est de vous aider à bien comprendre les conséquences de ces choix.

mercredi 1 mai 2013

Blog version 2.0

Bon aujourd'hui j'ai eu une sensation étrange : je n'avais rien à faire d'urgentissime. Bon des trucs plus ou moins urgents j'en avais mais rien qui ne devait être absolument fait dans la journée : Pas de cours, pas de points à faire pour maintenir un statut, pas de gens à voir. Bref rien. Du coup j'en ai un peu profité pour mettre à jour ce blog.

Donc voilà, ping64 m'avait fait remarquer que twitter c'était bien mais qu'une page facebook ce serait sans doute mieux. Du coup j'ai créé une page facebook. Bon j'espère que vous allez like cette page parce que je suis assez curieux de savoir ce à quoi j'ai droit comme "insights" sauf que pour cela il me faut 30 personnes... Du même coup j'en ai profité pour rajouter pas mal de boutons du type "like" sur le blog. Au passage j'ai aussi créé une page google+. Enfin j'ai pris une mise en page un peu moins moche. J'aimais bien l'ancienne mais trop de gens m'ont dit qu'écrire en blanc sur fond noir ça ne marche que si on fait uniquement des textes assez aérés et sans images ni vidéos... Du coup fallait que je change. J'ai pris quelque chose de simple j'espère que cela vous plait.

Sinon je devrais avoir un peu de temps pour faire quelques billets ce week end pour continuer à vous parler des plans B. Je ne vous promets rien mais je vais essayer. 

Voilà

JX